LES MUSICIENS

La soprano haut-valaisanne Franziska Andrea Heinzen a étudié le chant aux Hautes Écoles de Musique de Zurich (Master of Arts, pédagogie) et Düsseldorf (Master of Arts, lied/opéra). En février 2016, elle obtient un Diplôme de soliste „avec distinction“ dans la classe de Jeanne Piland à Düsseldorf.

En 2015, elle débute au théâtre de Trier (Allemagne) dans le rôle d’Annio (La Clemenza di Tito) et comme Creative Director dans la création mondiale de l’opéra Liquid Crystal Display de Daniel Mouthon à Zürich.

Passionnée d'opéra, Franziska Andrea Heinzen cultive avec le même soin l'art du lied et le répertoire de concert. Elle a interprété entre autres les parties solistiques de la 4e Symphonie de Mahler, la Messe en ut mineur de Mozart, la Passion selon Saint Jean et la Messe en si mineur de Bach, ainsi que Les Nuits d’Eté de Berlioz. Elle donne en outre de nombreux récitals de lied avec le pianiste Benjamin Malcolm Mead.

Franziska Andrea Heinzen a suivi des master classes de Lied (Deutsche Liedakademie) auprès Krisztina Laki. Elle est boursière de l’association Richard Wagner de Dortmund et de la fondation Madeleine Dubuis.

Florian Alter est né en 1980. Il commence le violon à l’âge de 4 ans, chez Judith et Tibor Varga. Il poursuit sa formation avec des maîtres comme Pierre Amoyal, Michaël Zuber, Victor Pikaisen, Corrado Romano. Il s’inscrit au Conservatoire de Genève où il obtint en 2002 un diplôme d’enseignement et rejoint ensuite le Conservatoire de Neuchâtel pour travailler avec Stefan Muhmenthaler où il obtient un Diplôme de soliste. 

Florian joue avec plusieurs orchestres, dont l’Orchestre de Chambre de Neuchâtel, puis l’Ensemble Symphonique Neuchâtelois, le Verbier Festival Orchestra ou encore l’orchestre du Festival d’opéra d’Avenches.

Sa passion pour la musique d’orchestre le conduit à jouer dans de nombreux pays d’Europe mais aussi en Australie, au Japon, en Chine. Il y accompagne des solistes d’exception comme Vadim Repin, Evgeny Kissin, Hilary Hahn, etc.

Parallèlement à son activité de violoniste, il découvre la direction chorale en 2002, ce qui le conduit à diriger plusieurs choeur en Valais. Il dirige actuellement le Choeur Saint-Nicolas d’Orsières. Il a constitué avec le pianiste Damien Luy et le violoncelliste Stéphane Simonazzi le trio « Allusi ». Il donne régulièrement des récitals avec son épouse, la pianiste Anne Volluz. Depuis 2009, il est responsable de l’éducation musicale dans la commune de Bagnes, où il transmet sa passion de la Musique à plus de 500 élèves.

Né à Lausanne en 1988, Joachim Forlani se fait remarquer très tôt en gagnant entre autres le Prix pour la meilleure interprétation de l'œuvre imposée au 57e Concours International de l'ARD à Munich, ainsi que le 1er prix du Concours International Marco Fiorindo de Turin.

Jouant régulièrement comme première clarinette solo au sein du Sinfonietta de Lausanne et de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse, il s'est entre-autres produit en soliste avec l'Orchestra di Padova e del Veneto, l’Orchestre Philharmonique de Freiburg im Breisgau, l'Orchestre National du Capitole de Toulouse, le Philharmonisches Orchester Budweis,  l'Orchestre du Conservatoire de Lausanne, la Sinfonietta de Genève.

Il crée en 2015 un festival de musique classique en Valais, Les Musicales de Champex-Lac, dont il est le directeur artistique. Il est également le fondateur du Duo Forlani-Rebaudo (deux clarinettes), du Trio Adler (soprano, -clarinette - piano), de l'Ensemble Opera Viva (deux clarinettes - cor de basset - deux soprani - baryton),  ainsi que de l'Ensemble Cabaret 21 (soprano - violon - clarinette - violoncelle - piano). Ces formations possèdent un répertoire qui leur est propre, composé en grande partie d'adaptations d'œuvres lyriques et instrumentales.

Arrangeur et compositeur à l'occasion, Joachim Forlani est publié chez les Editions Musicales Billaudot (Paris). Il est l'auteur de musique de chambre, de mélodies pour soprano, ainsi que de nombreuses fantaisies et transcriptions pour son instrument. Ses arrangements pour divers ensembles à vent ont été créés notamment lors du Festival de Musique de Menton, du Festival Pau Casals à Prades, du Festival des Jeunes Musiciens de Varsovie, du New Year Music Festival à Gstaad.

L’italo-brésilienne Ruth Bonuccelli-Bovier a commencé ses études musicales à l’âge de neuf ans. Premier Prix du concours Icatu des Arts en Brésil 2008, décerné et financé par la Banque Icatu Holding, elle s’installe à Paris pour débuter sa carrière artistique à la Cité Internationale des Arts. Avec le soutien de la Fondation Z. Zalesky et du Centre International Nadia et Lili Boulanger, elle achève ses études par le Diplôme Supérieur de Concertiste et le Diplôme Supérieur d’Enseignement à l’unanimité et avec les félicitations du jury auprès de l’École Normale de Musique de Paris.

Ruth Bonuccelli obtient un post-master en interprétation à la Haute École de Musique de Lausanne, site de Sion. Elle a bénéficié de l’enseignement d’éminents professeurs, parmi eux Antonio Meneses, Geneviève Teulières, Roland Pidoux et Márcio Carneiro. Choisie pour être violoncelliste de Gli Archi dell’Accademia Chigiana en 2011, elle a joué notamment au côté de Salvatore Accardo. 

Très engagée à la diffusion de la musique classique pour toutes les classes sociales, elle a créé avec le Quartetto Bonuccelli des projets sociaux en partenariat avec la Société Italienne de São Paulo. Ruth Bonuccelli est également assistante de direction et professeur de l’Ensemble Instrumental et du Chœur de la Fondation Jonas (Genève) depuis 2012. 

Ruth Bonuccelli est membre du trio « Zafferano » aux côtés de Désiré Pousaz et Regina Salzmann et du duo « Bonuccelli-Follonier » (avec Lauriane Follonier).

Né en 1980, Damien Luy est comme qui dirait "tombé dans la marmite" dès le plus jeune âge. Un environnement familial de musiciens favorisant ses premiers pas dans le domaine, il mènera dès l'âge de 7 ans des études de piano au Conservatoire de Sion et décroche en 2001 un Diplôme professionnel avec „mention excellent“, puis en 2004, un Diplôme de concert „avec distinction“ au Conservatoire Supérieur et Académie Tibor Varga de Sion (classe de Dominique Weber). 

Lauréat de la bourse de la Fondation Madeleine Dubuis, il entreprend ensuite des études de musique de chambre à l'École Normale de Musique de Paris (classe de Devy Erlih) et de musicologie à l'Université de Paris IV-Sorbonne, avant d’obtenir un master en musicologie à l'Université de Genève sous la houlette du Professeur Etienne Darbellay. 

Impliqué dans le monde choral valaisan, il a été membre puis co-président de la Commission de musique de la Fédération des Sociétés de Chant du Valais. A la tête de l’Ensemble Vocal Renaissance de Martigny et du Chœur du Collège de St-Maurice, il collabore régulièrement avec des orchestres de Suisse romande (Orchestre de Chambre du Valais, Orchestre Philharmonique Romand, Orchestre du Collège et des Jeunesses Musicales de St-Maurice, Ensemble Baroque du Léman). Parmi les œuvres dirigées récemment, citons Ein Deutsches Requiem de Johannes Brahms, le Requiem de John Rutter, la Messe en Ut de Mozart, le Requiem de Michael Haydn et l’oratorio Elias de Felix Mendelssohn-Bartholdy.

Depuis 2005, Damien Luy enseigne la musique au Collège de l'Abbaye de St-Maurice. 

© 2017 par Joachim Forlani, Wix.com